La Direction de SOLIHA Pas de Calais, structure associative de l’Economie Sociale et Solidaire, s’est engagée dans un projet de réduction de la masse salariale avec la suppression de 20 postes dans le cadre d’un plan de licenciement collectif pour motif économique de plus de 10 salariés dans un établissement de moins de 50 salariés.

Depuis plusieurs mois, les deux représentants FO de cette structure sont engagés pour sauvegarder les intérêts des salariés et pérenniser la structure :

Virginie VERNADAL, Trésorière du CSE et Thierry BAUFFE, Délégué Syndical et Secrétaire du CSE.

En un an, les effectifs ont été allégés par 26 départs, dont 16 pour un motif autre qu’économique. La structure a procédé à 13 nouvelles embauches dans des conditions précaires et moins-disantes. La Direction a agi sans égard pour le CSE, usant et abusant de la situation actuelle pour ne pas informer le CSE. A fortiori la Direction ne s’est pas engagée dans une négociation pour préserver l’emploi et apporter les garanties d’une pérennisation de la structure.

La FEC a accompagné ses deux représentants afin de démontrer l’illégitimité des prétentions de l’employeur. Une première étape a été franchie avec le refus par les services de l’Etat des demandes de licenciement de la Direction de Soliha Pas de Calais.

Confortés dans leur action, nos deux représentants poursuivent leur action afin de défendre les intérêts des salariés et pour ceux qui ont quitté la structure pour l’obtention d’une réparation du préjudice subi.

La FEC poursuivra son action pour conforter leur action et lui donner un écho plus important.

Arras, le 27 mai 2021

Voir le communiqué

Contact :

Thierry BAUFFE – 06 60 88 83 27