Après avoir conclu un accord applicable au 1 janvier 2019, FO a négocié et signé une augmentation de 1,9%, dans un contexte difficile. Celui-ci sera applicable au premier jour du mois suivant la parution de son arrêté d’extension au JO.

La branche des salariés des cabinets d’experts-comptables et des commissaires aux comptes est confrontée à des enjeux d’importance : conséquences de la loi PACTE, impacts liés à la digitalisation, réforme de la formation et adhésion à un nouvel opérateur, …

Dans ce contexte, il était important pour FO de poser le sujet des salaires comme une priorité pour l’année 2019. C’est pourquoi dès le mois de janvier, notre organisation a placé ce sujet dans le calendrier de négociations, pour un accord conclu au mois d’avril.

La négociation s’est avérée difficile, notamment au regard des coûts liés aux mises à jour des logiciels et aux conséquences anticipées par le patronat concernant la loi PACTE. FO a par conséquent été force de proposition pour présenter des propositions claires et argumentées. Notre organisation a finalement obtenu une augmentation des salaires minima de branche de 1,9% sur l’ensemble des niveaux.

Cette augmentation s’appliquera à compter du 1er jour du mois civil suivant la parution au Journal Officiel de son arrêté ministériel d’extension. FO proposait une application rétroactive, voire une application au premier jour du mois suivant le dépôt de l’accord auprès des services de l’Etat. Ces derniers connaissent en effet des retards importants, préjudiciables pour les salariés. Sans avoir pu obtenir gain de cause, FO s’est organisée pour que cet accord bénéficie d’un examen accéléré, dans la perspective d’une extension avant l’été.

Vous souhaitez des précisions ? Vous souhaitez soutenir FO ?

Voir également l’article des Editions législatives