La fusion AGIRC-ARRCO et ses conséquences pour les salariés cadres et assimilés cadres

 

Les caisses de retraite complémentaire AGIRC, pour les Cadres, et ARRCO, pour tous les salariés, fusionnent au 1er janvier 2019. Il s’ensuit une transformation des points de retraite AGIRC et ARRCO en points de retraite AGIRC-ARRCO. 

Les points AGIRC et ARRCO ayant une valeur différente, une table de conversion a été instaurée. Elle s’effectue sur la base suivante : 

1 point ARRCO = 1 point AGIRC-ARRCO 

1 point AGIRC = 0,347791548 point AGIRC-ARRCO 

 

Par ailleurs, une cotisation visant à acquérir un minimum de points de retraite AGIRC, la Garantie Minimale de Points AGIRC, avait été instaurée pour permettre aux salariés cadres et assimilés gagnant un revenu inférieur à un certain montant (43 977,84 € / an soit 3 664,82 € mensuels) d’acquérir 120 points AGIRC par an. 

La part de cotisation Employeur était de 62%. 

Cette cotisation disparaît à compter du 1er Janvier 2019. Si sa disparition a un impact positif immédiat sur le net à payer, il ne faut pas perdre de vue que sa disparition entraîne de fait une diminution des futures pensions de retraite pour les salariés dont la rémunération est inférieure à 43977,84€ annuels. 

 D’autre part, les cotisations retraite AGIRC-ARRCO sont augmentées en 2019, passant respectivement à 7.87% sur la tranche de rémunération inférieure au plafond de sécurité sociale, et 21.59% au-delà (répartis 60% employeur / 40% salarié sauf dispositions plus favorables prévues par accord) 

 

Pour rappel, FO n’était pas signataire de la fusion AGIRC-ARRCO.